Interview avec moi en français au sujet des théories post-moderne de conspiration

Manfred Gerstenfeld interviewe Richard Landes

Richard Landes

“En ce début de siècle nouveau, nous assistons au réveil des théories de la conspiration. Les sociétés musulmanes jouent un rôle de premier plan dans la production, la circulation et la croyance en elles. La théorie de la conspiration la plus célèbre est, probablement, celle qui dit que ce seraient les Américains eux-mêmes, ou le Mossad, qui seraient à l’origine des attentats terroristes du 11 septembre et non leurs véritables auteurs, les jihadistes d’Al Qaeda. Cette superstition imprègne les élites à travers tout le monde musulman. Dans des périodes moins agitées, les théories de la conspiration demeuraient marginales. Après la Seconde Guerre mondiale, beaucoup de gens ont pensé que la culture occidentale les avait définitivement marginalisées, y compris ce véritable « mandat autorisant le génocide » que constituent les « Protocoles des Sages de Sion ».

“Les théories conspirationnistes provenant du monde musulman s’accompagnent d’un autre phénomène surprenant. Par le passé, les Conspirationnistes accusaient un « autre » malveillant : les Juifs, les lépreux, les sorciers, les communistes. Aujourd’hui, nous découvrons l’existence d’adeptes occidentaux des théories de la conspiration qui se désignent eux-mêmes comme des cibles – par exemple, dans le cas du 11/09 – grâce auxquelles ils confirment les accusations paranoïaques de leurs ennemis. Les sirènes de la théorie postmoderne de la  conspiration chantent, alors, ce refrain bien connu : « Nous sommes les seuls vrais coupables. « Notre » ennemi, lui, est innocent ! ».

Le Professeur Richard Landes de l’Université de Boston a suivi une formation de Médiéviste. Son activité s’est centrée sur les interactions entre les élites et les roturiers dans des sociétés diverses. Il a publié de nombreux livres et entretient plusieurs sites internet, dont : « The Second Draft » -1- [le second projet], et un blog, « Augean Stables ».-2-’ [“Les écuries d’Augias”].

Landes observe que : “Au cours du dernier millénaire de l’histoire de l’Occident et du Moyen-Orient, plus fiévreuse était la théorie de la conspiration et plus les Juifs y jouaient un rôle essentiel – depuis les accusations de meurtre rituel et de complots internationaux, aux ambitions globales de réduire le genre humain en esclavage.  Les communautés terrifiées par leur impuissance face à la Mort Noire [la peste] accusaient les Juifs d’empoisonner les puits afin de tuer leurs voisins. Les théories de la conspiration simplifient l’univers moral de certaines personnes : « Les choses néfastes qui nous arrivent ne sont pas de notre faute, mais dues à la méchanceté des autres ».

“Les théories de la conspiration exigent et justifient une action extrême. Tout est permis, lorsqu’on lutte pour sa propre existence contre un agent quelconque qui complote à « nous » détruire. Dans leur pire expression, ce sont des « autorisations de génocide » -3-.

“Le livre des Protocoles des Sages de Sion, par exemple, est une contrefaçon parfaitement transparente. Si ses lecteurs sont des historiens impartiaux, ils peuvent aisément le démontrer -4-. Mais une approche rationnelle a un impact limité sur des adeptes qui arguent, comme Hitler l’a fait, que même si les Protocoles sont falsifiés, ils illustrent une vérité encore plus haute -5-. La Shoah offre un exemple encore plus effrayant : elle a été perpétrée par des gens pris dans les griffes d’une paranoïa de masse, qui croyaient en une gigantesque conspiration juive.

“Après la Seconde Guerre Mondiale, les théories nazies de la conspiration ont été les bénéficiaires privilégiées de l’hospitalité arabe -6- . Confrontés à l’échec humiliant de ne pas pouvoir éradiquer un Etat indépendant de dhimmis au cœur du Dar al Islam, les Arabes se sont tournés vers les Protocoles : ce n’est pas une armée de Juifs en guenilles, mais une vaste conspiration internationale qui, seule, aurait pu vaincre la puissance de sept armées arabes.

“Depuis 2000, cependant, la mentalité conspirationniste a significativement changé dans le monde arabo-musulman. L’intensité, la variété, et la sophistication des représentations des conspirations se sont élevées de façon exponentielle -7-. Le courant médiatique dominant est l’hôte de toutes sortes de récits de conspirations, d’aliments cuits faits par les Juifs avec le sang de jeunes garçons musulmans -8-, à la production de films élaborés décrivant d’horribles conspirations juives assoiffées de sang, visant à détruire les Arabes et l’Islam -9-.

“Le contenu de telles émissions – depuis la TV de l’Autorité Palestinienne à la TV d’al Jazeera, en passant par le principal quotidien égyptien Al-Ahram- révèle un degré de paranoïa, d’incitation à la haine et de conspirationnisme qui a peu de parallèles dans l’histoire. Dans le monde arabo-musulman, la conspiration est adoptée publiquement par les élites, y compris des cercles musulmans modérés, pro-occidentaux et libéraux -10- . La théorie de la conspiration est si envahissante au sein de cette culture que, comme l’a constaté un observateur : « Au Moyen-Orient, si vous ne parvenez pas à expliquer les politiques grâce à une théorie de la conspiration, ce n’est même pas la peine d’essayer -11-”. Les historiens de l’avenir découvriront probablement que l’actuel antisémitisme qui sévit au sein des sociétés arabo-musulmanes a atteint un paroxysme même encore plus brûlant que celui des Nazis -12-”.

“Par le passé, le conspirationnisme inspirait un certain fatalisme parmi les Musulmans : qui peut combattre un ennemi si puissant ? Mais au 21ème siècle, ces narratifs ont stimulé l’action. Effectivement, ils reposent au cœur de l’idéologie qui se trouve derrière les attaques-terroristes suicides, le fléau de notre nouveau siècle.

“De nombreux “progressistes” occidentaux adoptent ces théories de la conspiration qui les prennent eux-mêmes pour cibles, ainsi que les règles civiques qui leur permettent de vivre. Cela conduit tout droit au mariage d’un sadisme prémoderne et d’un masochisme postmoderne. Les Musulmans profèrent des accusations paranoïaques qui prennent l’Occident comme bouc-émissaire. Les Occidentaux hyper-autocritiques les acceptent comme vraies.

“Des organisations telles que le Hezbollah, le Hamas et Al Qaeda sont passés à l’offensive au début du 21ème siècle, avec la pleine coopération des Occidentaux. En particulier, ils ont pris Israël comme bouc-émissaire, incarnant le Juif parmi les Nations -13- . Leur premier succès spectaculaire s’est manifesté dès le déclenchement de la Seconde Intifada, à la fin de l’année 2000-14- [Affaire Al-Dura]. Les Palestiniens peuvent bien avoir perdu sur le terrain, mais ils ont gagné la guerre de la propagande ».

Landes conclut : “Tout progressiste ou libéral qui aspire à une vibrante société civique et multiculturelle, au vingt-et-unième siècle, a besoin de se confronter à la quête compulsive de bouc-émissaire dans le monde musulman. Nous devrions leur dire : « Apprendre à vivre en paix avec Israël fait partie intégrante de l’appartenance à une communauté globale mature. Aussi longtemps que vous traiterez vos propres citoyens comme des victimes sacrificielles sur l’autel de la vengeance pour votre honneur perdu, ne venez pas ensuite vous plaindre à nous de la façon dont ils vous « oppriment ».

Le Dr. Manfred Gerstenfeld préside le Conseil d’Administration du Centre des Affaires Publiques de Jérusalem. Il a publié 20 ouvrages. Plusieurs d’entre eux traitent d’anti-israélisme et d’antisémitisme.

Adaptation : Marc Brzustowski

.-3- Norman Cohn, Warrant for Genocide (New York: Oxford University Press, 1970).

.-4- For the relationship between the Protocols and its inspiration, the mid-nineteenth-century Dialogue in Hell of Montesquieu and Machiavelli, see Cohn’s appendix toWarrant for Genocide. See also, Paranoid Apocalypse: One Hundred Year Retrospective on the Protocols of the Elders of Zion (NYU Press, 2011).

. -5-Adolf Hitler, Mein Kampf, trans. Ralph Manheim (Boston: Houghton Mifflin, 1999), 307-08; David Redles, Hitler and the Apocalypse Complex: Salvation and the Spiritual Power of Nazism (New York: NYU Press, 2005), Ch. 3.

. -6-Kenneth Timmerman, Preachers of Hate: Islam and the War on America (New York: Crown Forum, 2003).

. -7- For the best archive of this activity, see MEMRI’s collection of anti-Semitic material in the Arab media (www.memri.org/antisemitism.html).

. -8- hjttp://www.adl.org/Anti_semitism/arab/saudi_blood_l.asp.

.-10- Tariq Fatah, “MCC Expresses Relief at Arrest of Alleged Terror Cell,” Press Release, Muslim Canadian Congress, 3 June 2006,www.muslimcanadiancongress.org/20060603.html.

. -11-Tom Friedman, “Mideast Rules to Live by”, New York Times, December 20, 2006, http://query.nytimes.com/gst/fullpage.html?res=9A06EEDE1031F933A15751C1A9609C8B63; Daniel Pipes, The Hidden Hand, (New York: St. Martin’s Press, 1998).

. -12-Matthias Küntzel, “National Socialism and Anti-Semitism in the Arab World,”Jewish Political Studies Review, Vol. 17, Nos. 1-2 (Spring 2005), www.jcpa.org/phas/phas-kuntzel-s05.htm.

. -13- See the discussion of pre-2000 activity in David Cook, Understanding Jihad(Berkeley: University of California Press, 2005), 128-61.

. -14- On the Second Intifada’s impact on global Jihad, see Richard Landes, “How French TV Fudged the Death of Mohammed Al Durah,” New Republic Online, 17 October 2006, www.tnr.com/user/nregi.mhtml?i=w061016&s=landes101706.

3 Responses to Interview avec moi en français au sujet des théories post-moderne de conspiration

  1. Eliyahu says:

    There are two recent studies on the origins of the Protocols that may be of interest. One is by Cesare de Michelis who writes that the Protocols were drawn up or compiled in Peterburg, not in Paris. [see 1st link]

    http://archiviostorico.corriere.it/2001/novembre/11/Protocolli_Sion_falso_venuto_Pietroburgo_co_0_0111117267.shtml

    The other study by Michele Battini points to a possible early draft of the Protocols drawn up by Drumont in France. [in Battini, Il Socialismo degli imbecilli]

    One of De Michelis’ books on the matter was published by the Sassoon Center for the Study of Antisemitism at the Hebrew U in Jerusalem.

  2. w.w.wygart says:

    Richard,

    Any chance you could post an English language version of this interview? My decrepit French isn’t quite up to the task.

    Thanks

    W^3

  3. Bilovisso Sanspoul says:

    The French itself is rather poor: not a professional translation.

    Wasn’t the Shoah itself a conspiracy?
    Hasn’t history been rife with conspiracies?
    Isn’t Communist a worldwide conspiracy? Isn’t global Warmism an organized scam on a worldwide scale?

    To denounce “conspiracy theories” as such, as if every conspiracy theory was by definition untrue does no one any service.
    As it implicitely disqualifies the objective means of ascertaining the truth and falsity of historical hypotheses, it is even more radically fallacious than the hoaxes it purports to denounce, and can only reinforce them.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>